Vous êtes ici

Accueil

Elements de diagnostic

Diverses affections de la tête et du cou peuvent provoquer une symptomatologie crânio-mandibulaire: désordre neurologique, vasculaire, ophtalmique, oto-rhyno-laryngologique, psychique, métabolique ou en rapport avec des lésions de la cavité buccale (néoplasies, allergies). L'approche doit donc être multidisciplinaire. Il peut donc être nécessaire de consulter un généraliste, un neurologue, un ORL, un radiologue, un rhumatologue, un psychiatre, un chirurgien ou un physiothérapeute.

Le questionnaire médical précède la première consultation et procure de précieuses indications sur l'état de santé en général. 
L'anamnèse est l'histoire sanitaire du malade, reconstituée par ses souvenirs. Elle doit être habilement dirigée. L'écoute et l'observation du malade permet souvent un premier diagnostic.

Le malade doit pouvoir décrire ses douleurs (fréquence, localisation, durée, profondeur, superficialité, durabilité, espacement, caractère matinal ou vespéral, point de départ, facteur déclenchant, secondaires à la prise de médicaments). 
Il peut être sujet à de mauvaises habitudes ( tics, parafonctions).
Les douleurs peuvent apparaître en mâchant, en parlant, en baillant, en avalant, etc…

palpation

auscultation

articulateur

 

centrage des condyles

L'examen clinique comprend:

  1. L'inspection méticuleuse de la cavité buccale (dents, parodonte, muqueuses, radiographies)
  2. L'étude de la posture
  3. La palpation systématique des muscles de la tête, du cou, de la nuque et des épaules (chaque muscle a sa fonction, sa coordination, et sa(ses) zone(s) d'irradiation).
  4. Les injections intra-musculaires anesthésiantes à but diagnostic.
  5. L'analyse des moulages montés en articulateur, permettant de situer la position des condyles dans leurs cavités (les dents étant en occlusion), et mettant en évidence les contacts prématurés. L'enregistrement des tracés participe au diagnostic de la pathologie articulaire.
  6. La radiologie, qui s'avère indispensable dans certains cas (dentaire, ATM, arthrographie, orthopantogramme, CT (computer tomography), résonnance magnétique).
  7. La kinésiologie appliquée aux dysfonctions des ATM (testing musculaire).